AUPTIC.education

L’AUPTIC.education est une nouvelle association qui a pour but général de répondre aux besoins des personnes et des institutions concernées par l’utilisation pédagogique des TIC en éducation et en formation, en favorisant leur mise en réseau, leur communication et leur formation. L’Association envisage l’utilisation pédagogique des TIC de manière très large, notamment dans les champs de l’éducation, de la formation à tout niveau (obligatoire, professionnelle, initiale, continue, académique…) et de l’intervention sociale, pour garantir la variété des points de vue et l’enrichissement mutuel. Elle aborde tous les aspects de l’utilisation pédagogique des TIC : ses enjeux pédagogiques, didactiques, psychologiques, sociaux et éthiques, ses capacités d’innovations dans l’enseignement, ses effets et utilisations pédagogiques en classe. Ces aspects restent dans tous les cas prioritaires par rapport aux aspects techniques.

Quand on pense classes inversées, on pense principalement à « la mise à distance des contenus. Le savoir qui « traditionnellement » était transmis dans l’amphi ex-cathedra par un professeur… (une habitude qui nous vient des temps où le livre était rare) est maintenant directement accessible par l’étudiant quand et où il veut. C’est à lui que revient l’appropriation, la construction des savoirs. »

Or l’esprit véritable des classes inversée, « c’est davantage le rôle d’enseignant, de formateur qui est pris en charge par un étudiant ou un groupe d’étudiants, chargé de construire le dispositif dans lequel leurs collègues vont continuer à apprendre. ». On parlera alors d’auto-socio constructivisme : le groupe classe qui se responsabilise dans l’acte d’apprendre et ensemble, les élèves construisent leurs savoirs. Le prétexte d’introduire l’usage pédagogique de nouvelles technologies de l’information et de la communication en dehors ou au sein la classe, devient alors un levier d’action pour induire un changement plus profond de posture et de pratique chez l’enseignant ou le formateur.

L’AUPTIC, Association pour l’Utilisation Pédagogique des Technologies de l’Information et de la Communication en éducation, est née le 4 novembre 2016 à Renens. Rejoignez-nous et créons ensemble le mouvement EN2 (Education Nouvelle Numérique) pour contribuer à la promotion d’une pédagogie humanisante qui, par le biais des TICE, favorise le développement de l’autonomie et le sens des responsabilités chez les élèves, tout en stimulant leur réflexion, leur réflexivité et leurs capacités créatrices.

Le premier colloque de l’AUPTIC.education aura lieu les 23 et 24 novembres 2017 à la HEG-Genève.

Christian Blanvilllain (GREN et AUPTIC)
Christophe Gremion, président de l’AUPTIC

Technologies Numériques et Éducation Nouvelle

« La révolution numérique est sans doute une incitation à faire plus que d’injecter de nouveaux matériels numériques dans une école à la forme inchangée, ou même de n’aborder que la question de la transformation des espaces. C’est un appel à formuler d’abord un nouveau modèle politique d’éducation qui permette à tous les citoyens en devenir d’habiter en pleine responsabilité et en pleine pensée critique la société de l’information dans laquelle ils vivent. Et ce modèle orientera l’évolution des métiers, des contenus, des temps et des lieux de l’éducation. »

https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-veran/blog/110117/cultures-numeriques-l-ecole-par-dela-l-incertitude-quelle-question

Développement mobile

Electron et Meteor sont des framework pour le développement d’apps javascript pour mobiles.

CocoonJS permet de porter des sites / jeux / applications faites en Web sur Android. Ils proposent une application « Cocoon developper app » dans le playstore pour tester le rendu d’un site sur mobile.

CocconJS utilise Adobe Phonegap lui même basé sur Cordova.

Pour les jeux, voir aussi Phaser, Pixi.js, Kiwi.js et CreateJS.

 

Les nouvelles générations

 

Symptôme Y :

  • Super pouvoir dans ses mains : le numérique.
  • Génération omnisciente – le savoir à porter de clic.
  • Présomption de compétences.
  • Changer le rapport à l’entreprise.
  • Partir des entreprises.
  • Faire passer le pourquoi avant le comment.
  • Ambition de s’accomplir avant celle de réussir.

 

Symptôme Z :

  • Le Z devient son propre patron.
  • Le centre d’emploi devient le Z.
  • 13 métiers différents à moins de 30 ans.
  • Évolue dans un monde régie par l’obsolescence des compétences ou rien ne sera jamais pour jamais.
  • La plupart des métiers qu’ils feront dans 5 ans n’existe encore pas.
  • A quoi sa sert l’école pour faire un job qui n’existe pas encore ?

 

La conclusion du Z :

  • Je serai entrepreneur de ma formation.
  • On apprendra de moi demain.
  • L’entreprise sera une entreprise apprenante, diplômante ?
  • Apprendre de l’école : 7% uniquement…

 

Ma conclusion de « vieux » prof :

  • Sachant que ce qui est dit ici a de grande chance d’être visible demain.
  • Sachant que je forme des élèves pour l’école de la vie.
  • Que dois-je leur apprendre qui pourrait leur servir dans cette vision d’avenir ?
  • Qu’est-ce qui sera important pour eux ?

Sentiments, émotions, besoins…

 

resultat

La rosace de Robert Plutchik adaptée pour évaluer une séance d’apprentissage.

Introduite en classe au début de ma 2ème année d’enseignement, la rosace des émotions me permet d’avoir un feed-back sur l’évolution des sentiments des élèves au fil des semestres. Je leur demande de m’envoyer un mail avec 1 à 3 sentiments maxi, accompagnés d’un petit texte m’expliquant pourquoi. Çà ouvre la porte à des discussions intéressantes que nous n’aurions jamais pu avoir sinon. Pour cette 3ème année d’enseignement, en plus d’utiliser la rosace de Plutchik, je me suis fabriqué une seconde rosace avec 14 pages A4 plastifiées que je disposerai au sol en fin de chaque demi journée de formation, pour avoir un retour simple et rapide sur chaque séance et essayer de faire le lien entre le ressenti et les besoins satisfaits ou non satisfait qui sont à l’origine de ce sentiment. Les items que j’ai sélectionnés sont : inquiet, dépassé, contrarié, déçu, dubitatif, rassuré, heureux, enthousiaste, optimiste, serein, indifférent, ennuyé, fatigué, autre… On va voir ce que ça donne !

Pour en savoir plus…

 


 

02 - Inquiet 03 - Dépassé04 - Contrarié 05 - Déçu 06 - Dubitatif 07 - Rassuré 08 - Heureux 09 - Enthousiaste 10 - Optimiste 11 - Serein 12 - Indifférent 13 - Ennuyé 14 - Fatigué01 - Autrement

 

 

La parole et le silence

Entre :
 Ce que je pense,
Ce que je veux dire,
 Ce que je crois dire,
 Ce que je dis,
 Ce que vous avez envie d’entendre,
 Ce que vous croyez entendre,
 Ce que vous entendez,
 Ce que vous avez envie de comprendre,
 Ce que vous croyez comprendre,
 Ce que vous pouvez comprendre,
 Ce que vous comprenez,
 Il y a dix Autant de possibilités que l’on ait des difficultés à communiquer.
 Mais essayons quand même… ”

Encyclopédie du savoir relatif et absolu
Edmond Wells / Bernard Weber

 

Concluons en citant Roger Cousinet :
‟ Arrêtons d’enseigner pour que les élèves puissent commencer à apprendre ! ”

 

Rôle de l’enseignant

Selon moi, l’enseignant n’incarne pas le savoir, ni le transmet :

  • Il créée un climat et des conditions favorables pour faire apprendre aux élèves à faire les choses, en les faisant (Philippe Meirieu).
  • Il créée des situations problèmes dans leur zone proximale de développement pour exciter leur curiosité, susciter le conflit cognitif et développer le regard critique et la créativité (Lev Vygotski).
  • Il plonge l’apprenti dans des projets concrets pour qu’il puisse développer son autonomie, prendre en charge son propre apprentissage et améliorer son savoir-être (Henry Boudreault).
  • Il créée des espaces de métacognition pour développer chez l’apprenant la pratique réflexive (Philippe Perrenoud).

Et vous ? Quel enseignant êtes-vous ?